Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 20 septembre 2010

Oncy-sur-Ecole : Le cadastre napoléonien

cliquez sur l'image
cadastre_village -1600x1200- [800x600].jpgLes gens qui se sont déplacés, samedi 18 septembre, journée du patrimoine, à l'exposition organisée par les associations oncéennes A Coeur ouvert, ADEBO et Ouvrez les Guillemets, ont pu une fois de plus, admirer l'intérieur de notre belle petite église et scruter une feuille du cadastre voulu par Napoléon 1er. Ce plan était destiné tout autant à rendre l'impôt foncier équitable qu'à éviter le non paiement de cet impôt.
Toutes les parcelles étaient répertoriées et attribuées. Ce fut un travail d'une vingtaine d'années entrepris en 1814. Toutes les mairies en possèdent un.
Sur la reproduction présentée, on pouvait se rendre compte des habitations qui composaient alors notre village et faire des comparaisons avec une vue aérienne contemporaine.
Avec un minimum d'attention, on remarquait aussi que les lieux-dits étaient bien délimités et qu'ils étaient partagés en parcelles. Aucune parcelle n'étant à cheval sur deux lieux-dits.
Il était alors facile d'en déduire que le lieu-dit fut, autrefois, une seule et unique propriété qui sera morcelée par les successions et les cessions.
L'observation sur le terrain, de chaque lieu-dit, offre presque toujours la découverte d'une concentration de débris de poteries. Des dépotoirs, sans doute, qui attestent d'un habitat du II° au XII° siècle.
Le XII° siècle étant l'époque de la construction de l'église d'Oncy, il est possible d'en déduire que les habitants ont quitté leur habitat dispersé hérité de la civilisation gallo-romaine, pour se réunir autour de l'église.
Mais, si Milly fut brûlée et pillée par les anglais en 1356, 1358, 1371, 1422, et détruite entièrement en 1432, qu'en fut-il d'Oncy ? On peut imaginer, faute de documents, qu'il en fut de même et que c'est à cette moment que les maisons se sont regroupées.

On a coutume de dire que l'église est au centre du village, mais, même si le résultat est le même, il serait plus exact de dire que le village s'est construit autour de l'église.

Maurice Gelbard - septembre 2010